Manuel Valls, le choix de la popularité ?

20140404-004745.jpg

Si l’on en croit le baromètre CSA pour « Les Échos » paru ce jour, Manuel Valls, notre nouveau Premier Ministre , ne pourra pas profiter d’un seul et unique jour « d’état de grâce ». Sa côte de confiance auprès des Français, à 41 points, une des plus faibles pour un Premier Ministre fraîchement nommé, l’oblige à se mettre de suite au travail et surtout à obtenir rapidement de bons résultats.

20140403-232708.jpg

@Bembelly l’explique très bien dans son billet, je cite:  » A peine installé, Manuel Valls fait moins bien que JM Ayrault qui avait débuté avec 56% de confiance dès son arrivée à Matignon.  » . Constat cinglant.

À seulement deux jours près, nous aurions pu peut être avoir un autre chef du gouvernement .
Pourquoi le Président Hollande n’a pas attendu 48 heures de plus pour nous annoncer le nom du Premier Ministre ?

Mais pourquoi tant souhaiter qu’il patiente?
Tout simplement car le même baromètre CSA, passant au crible la côte de confiance de plusieurs personnalités de gauche ou de droite, révèle qu’une personne politique de gauche fait l’unanimité.

20140403-234548.jpg

Entouré de jaune, apparaît le nom de l’ancien maire de Paris, Bertrand Delanoë. Sa côte de popularité, à 52 points, est créditée de 11 points de plus que celle de Manuel Valls, cette différence, importante, doit être soulignée.

Parmi les sympathisants de gauche, toujours entouré de jaune, il apparaît largement en tête . Un véritable plébiscite.

20140403-235614.jpg

Sa côte, à 78 points, en est même insolente comparée à celle de Manuel Valls affichant timidement 46 points ( cf la première illustration ) auprès des mêmes sympathisants de gauche.

Là où cela devient surprenant, c’est lorsqu’on regarde le même baromètres des personnalités politiques, mais auprès des sympathisants de droite.

20140404-000431.jpg

Il y recueille 39 points d’opinions favorables, alors que Manuel Valls en recueille 41 à l’UDI, 31 à l’UMP ( principal parti politique de droite ) et 20 au FN ( cf 1ère illustration ).

Cette démonstration est irréfutable, si l’on parle uniquement en terme de popularité et de capacité de rassemblement, Bertrand Delanoë surpasse très largement Manuel Valls ( à gauche comme à droite ).
Mais le Président Hollande, ne possédant pas les résultats de ce baromètre deux jours auparavant la nomination du locataire de Matignon, doit aujourd’hui regretter son choix … À moins qu’il ait eu, pour ce même choix, des critères, autres que la possibilité d’effacer les clivages au sein de la gauche, qui seraient hautement plus stratégiques et politiciens …

Publicités

2 réflexions sur “Manuel Valls, le choix de la popularité ?

  1. Ceux qui disaient: « Ah! Il va ramener les voix de la droite! Il est aimé à droite regardez les sondages » font rire jaune… PS: deux jours avant, il était déjà moins populaire que Fabius, Le Drian, Najat Vallaud-Belckacem et Aurélie Fillipetit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s