Sarkozy, meilleur rempart contre le FN ? (Avec en bonus, un point mis à jour sur ses affaires)

Nicolas Sarkozy affirme que son come-BACK sur la scène politique a pour unique motivation  » la France  » et surtout il s’auto-proclame comme le meilleur rempart contre le FN .
Un unique volet peut démonter ses deux affirmations, le volet judiciaire.

Les affaires

Un petit point sur  » Les casseroles de Nicolas Sarkozy  » est indispensable pour répondre à ces questions. Voici donc une infographie mise à jour des affaires en cours pouvant menacer Nicolas Sarkozy.
IMG_0914.JPG
Pour chacune des affaires citées dans cette infographie, je vous propose un lien vers un article de presse expliquant quelle est la situation actuelle.

Le supposé financement libyen : un point complet ici.

L’affaire Bygmalion : le lien entre cette affaire et Sarkozy, ici.

Les sondages de l’Élysée : toute la chronologie sur cette interminable affaire, .

L’affaire Bettencourt : malgré un non-lieu pour l’accusation d’abus de faiblesse envers Mme Bettencourt, Sarkozy n’est pas sorti d’affaire. En effet, malgré plusieurs recours de sa part, il s’est vu refuser la restitution de ses agendas. Le détail ici.

L’affaire de Karachi : affaire la plus grave à mes yeux, car du sang a coulé (attentat de Karachi) en marge de ce financement présumé par un système de rétro-commission. Le stade actuel de l’affaire en Justice.

L’affaire Tapie / Lagarde : le rôle controversé de L’Élysée lors de l’arbitrage entre Tapie et Le Crédit-Lyonnais est mis en d’était dans cet article.

Les écoutes téléphoniques : mis sur écoute dans l’affaire du financement libyen, ces écoutes auraient révélé que Nicolas Sarkozy, utilisant le pseudonyme de Paul Bismuth, appelait le patron de la DCRI afin d’avoir des informations sur des affaires judiciaires le concernant. Le détail ici.

Affaire « Air cocaïne » : Nicolas Sarkozy n’est pas accusé d’être un trafiquant de drogue. Mais selon Le Monde, la justice s’intéresse de près à trois vols en jet privés effectués entre 2012 et 2013, qui auraient été tous payés par Stéphane Courbit, accusé d' »abus de faiblesse » dans l’affaire Bettencourt. L’article du Monde, ici

Sarkozy premier rempart contrée le FN ?

Après avoir planter le décors composé de casseroles, nul ne peut donc s’étonner du résultat de ce sondage IFOP concernant l’honnêteté de l’ancien locataire de l’Elysée.
Toutes ces « affaires » (Bygmalion, Libye, Karachi, Bettencourt…) ne semblent pas sans conséquences sur l’image de l’ancien locataire de l’Elysée : en dix mois, entre décembre 2013 (39 %) et septembre 2014 (29%), il a chuté de dix points lorsqu’on interroge les Français sur son image d’honnêteté.

Ce qui me désespère le plus c’est qu’un tel retour et de tel résultat de sondages donnent des billes et un certain crédit aux partis populistes surfant sur la vagues du  » Tous pourris  » .

C’est pour ça que si Sarkozy pense autant à la France qu’il le prétend, on ne peut que lui conseiller de régler d’abord ses démêlés judiciaires avant de revenir. À moins qu’il ne pense plutôt qu’à sauver sa peau en imaginant que son retour peut lui éviter de se confronter à la justice …