Le FN, la technique de la « tête de gondole » et son jeu des chaises musicales

IMG_8994-2.PNG
Cà y est, tout le monde peut reprendre une activité normale, Jean-Marie Le Pen se retire des régionales et passe le relai à sa petite-fille Marion. Tout ceci était si prévisible et scénarisé depuis longtemps que rien ne pouvait entacher cette passation de relais intra-dynastie, rien sauf …
IMG_8916.JPG
… la position tenue par « la patronne » du FN en PACA concernant le cumul des mandats.
Je cite « je suis contre le #CumulDesMandats. » Cette position est claire et ne laisse aucune place à l’ambiguïté et je n’ose donc imaginer que l’actuelle députée du Vaucluse s’assiéra sur ses convictions dans le cas où elle gagnerait les élections régionales en PACA.

Politic-fiction : Projetons nous au lendemain des régionales, le couperet tombe et la députée Le Pen sortirait gagnante du scrutin. Que se passerait il ?

La tambouille politicarde électoraliste commence …

Respectant sa position sur le non cumul des mandats, Madame Le Pen laisserait donc sa place sur les bancs de l’assemblée nationale à son suppléant …

IMG_8995.JPG
… Qui n’est d’autre que Hervé De Lepinau, candidat malheureux aux élections municipales à Carpentras …, mais fraîchement élu conseiller départemental . Ne pouvant pas imaginer que l’hypothétique nouvelle présidente de région, au nom du non cumul des mandat, céderait sa place sur les bancs du palais Bourbon à un cumulard, Hervé De Lepinau se verrait donc lui même obligé de ne pas honorer son mandat de conseiller départemental pour lequel il a été élu et céderait donc sa place à sa suppléante .

Autre cas de figure: toujours au nom de sa position sur le non cumul des mandats, Marion Le Pen fait le choix de garder le siège de député et laisse la place à la région à son suppléant (non connu actuellement) à la région. On assisterait donc à une sorte de mise en avant de la marque « Le Pen » pour faire élire un suppléant . La nièce de la présidente du FN en serait donc réduite à être une simple « tête de gondole ».

Lorsque la politique, et ses basses manœuvres politiciennes, s’apparente à un jeu des chaises musicales ou au candidat assimilé à un produit d’appel permettant de m’être en place un suppléant .

Bref, dans l’absurde, je pense que les politiques ne peuvent pas mieux faire comme tambouille …

Comment y remédier ?

La loi du non cumul des mandats, promesse du candidat Hollande votée en 2014, rentrera en vigueur en 2017. Mais est elle suffisante ?
Je ne pense pas.
Elle devrait être améliorée afin d’empêcher ce type de situation . Elle devrait obliger, la façon éthique ne suffisant plus, l’élu à honorer le mandat exclusif pour lequel il a été démocratiquement désigné et surtout l’empêcher d’être candidat pour un quelqu’autre mandat supplémentaire .

Il faudra pour cela faire évoluer la loi vers une interdiction du cumul des mandats avec une quelqu’autre candidature . Ce qui empêcherait la manœuvre politicienne des « têtes de gondole » ne servant uniquement à parachuter des suppléants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s