1€ pour « truie lepeniste », combien pour « étron sur pattes », « nullité », « inculte », « madone à pédé », « imbécile », …

1 € d’amende pour « Truie lepeniste »,

Aujourd’hui, j’ai appris la condamnation de notre camarade Politeeks pour des propos qu’il a tenu sur son blog.

Ce cher Politeeks, qui avait qualifié la présidente du Front national de « truie lepéniste » dans un de ses billets du 2 Avril 2013, a été condamné lundi à 200 euros d’amende avec sursis pour injure et devra verser un euro de dommages et intérêts à Marine Le Pen.
Je précise que j’aurais pu allègrement tenir ce type de propos au sujet de la présidente du FN et que j’apporte tout mon soutien au camarade blogueur.

Combien pour « étron sur pattes », « nullité », « inculte », « madone à pédé », « imbécile », …

Cette question mérite d’être posée, en effet, depuis la fin du mois de mai, le directeur de la publication de l’hebdomadaire d’extrême-droite Rivarol sévit sur le réseau social Twitter et ne passe pas une semaine sans régler ses comptes avec Marine Le Pen, cette « ingrate » qui aurait tué (politiquement) son père.
Tous les noms d’oiseau y passent, alors que Jerome Bourbon l’insulte publiquement, je me demande si Marine Le Pen aura le courage et la logique de l’attaquer en justice pour « injures publiques ». Et surtout, s’il en était le cas, de quel montant serait la condamnation de Bourbon ?

Voici une brève sélection des injures à l’encontre de MLP profanée par Jerome Bourbon sur Twitter :

IMG_9926-1.PNG« Nullité »

IMG_9927-1.PNG « Avocate ratée »

IMG_9924-1.PNG « Étron sur pattes »

IMG_9925-1.PNG « Madone à pédés »

IMG_9932.PNG « Saleté »

IMG_9931.PNG « Incapable »

IMG_9930.PNG « Imbécile »

IMG_9929.PNG « Inculte »

IMG_9935.PNG « Démon »

Bygmalion / UMP : Un p’tit point sur les mises-en-examen s’impose.

Aujourd’hui encore, les deux experts comptables de la campagne de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 sont mis en examen dans la tentaculaire affaire Bygmalion / UMP .
A ce jour, nous dénombrons un nombre si important de personnes mises en examen, qu’un décompte s’impose.

BYGMALION / UMP : 13 personnes mises en examen.

✅ Guy Alves (proche de l’UMP), fondateur de la société Bygmalion, est mis en examen pour « abus de confiance, complicité de faux et usage de faux ».
✅ Bastien Millot (ex-UMP), fondateur de la société Bygmalion, est mis en examen pour « abus de confiance, complicité de faux et usage de faux ».
Aujourd’hui, 15 sept 2015, se greffe une nouvelle mise en examen pour « complicité de financement illégal de campagne électorale».
✅ Franck Attal (UMP), ex-patron de la filiale Event & Cie, est lui mis en examen pour « faux et usage de faux ».
✅ Éric Cesari, ancien directeur général de l’UMP, est mis en examen pour « faux, usage de faux et abus de confiance ».
✅ Fabienne Liadzé, ex-directrice financière de l’UMP, est mise en examen pour « faux, usage de faux et abus de confiance ».
✅ Pierre Chassat, ex-directeur de la communication de l’UMP, est mis en examen pour « faux, usage de faux et abus de confiance ».
✅ Jerome Lavrilleux (député européen UMP), directeur adjoint de la campagne électorale de 2012 de Nicolas Sarkozy est mis en examen pour « usage de faux, recel d’abus de confiance, complicité d’escroquerie et complicité de financement illégal de campagne électorale ».
✅ Phillipe Briand (député UMP), ancien trésorier de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, est mis en examen pour « usage de faux, escroquerie, recel d’abus de confiance et complicité de financement illégal de campagne électorale ».
✅ Guillaume Lambert (ex directeur de cabinet du Président Sarkozy de 2010 à 2012) , directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 et ex-préfet de Lozère, est mis en examen pour « usage de faux, recel d’abus de confiance, escroquerie et complicité de financement illégal de campagne électorale ».
✅ Sébastien Borivent, ancien cadre de Bygmalion et actionnaire minoritaire d’Event and Cie, est mis en examen pour complicité de «faux et usage de faux».
✅ Philippe Blanchetier, avocat de l’UMP impliqué dans son suivi financier, est mis en examen pour « usage de faux, escroquerie, recel d’abus de confiance et complicité de financement illégal de campagne électorale ».
✅ Pierre Godet et Marc Leblanc, les deux experts-comptables de la campagne 2012 de Nicolas Sarkozy, sont mis en examen pour « usage de faux, recel d’abus de confiance, escroquerie et complicité de financement illégal de campagne électorale ».

Et c’est pas fini …

Au fur et à mesure que les prévenus défilent dans les bureaux des juges d’instruction, les langues se délient, les preuves s’accumulent, et l’étau se resserre sur :

◻️ Nicolas Sarkozy, principal concerné par cette campagne présidentielle et pivot central de l’affaire Bygmalion, continue de nier alors que son entourage s’écroule sous les mises en examen .
IMG_9917.PNG