La nouvelle casquette de  Ayrault . #Remaniement 

Il en a porté des casquettes ce pauvre Ayrault. Mais la dernière en date semble avoir été engloutie hier lors de l’annonce par le Président Hollande d’un référendum « local »  sur l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes.  L’issue de cette consultation locale est quasi-certaine (le Français aime bien prendre l’avion mais il n’est pas con au point de vouloir une tour de contrôle dans son jardin).

Ayrault retourne donc, après avoir été invincé, aux affaires dans un gouvernement avec celle qui veut et aura  la mort de son projet (NDDL) : Emma Cosse (Secrétaire Nationale EELV).

On peut donc conclure qu’aux yeux de Hollande, Ayrault, sa fidélité, sa dévotion (Premier Ministre parti sans faire de livre assassin ou d’interview revancharde), la camaraderie, …, tout ça, ça pèse moins de 1.5% de voix à un suffrage .

Ce fidèle Ayrault, de nouveau sans couvre-chef, en cherche un, mais très personnalisé  :  UNE CASQUETTE À CORNES .

Remaniement: Mon SMS au Président Hollande suite à l’annonce du nouveau Gouvernement …

image

Comme vous vous en doutez tous en tant que dresseur de Licornes pour la Garde Républicaine, j’ai bien évidemment le numéro de téléphone du Président Hollande.
Aussi j’ai décidé de vous faire transmettre le message que je lui ai adressé après l’annonce de la composition de ce nouveau gouvernement:

« Bonjour Monsieur Le Président. »
(Les formalités d’usage pour commencer, je reste quelqu’un de poli. Mais entrons directement dans le vif du sujet.)

« Lorsque vous avez nommé Monsieur Valls au poste de PM, sincèrement, vous m’avez fait très peur. Extrêmement déçu par ce choix, j’étais prêt à rendre les armes. »
(Les précédents billets sur ce blog reflétaient cet état d’humeur de dégoût, désolation et démotivation.)
Le billet

« Lors de l’écoute de la composition du futur gouvernement, et au fur et à mesure de l’énonciation de ses membres, je retrouvais le sourire. »
(En effet, les noms cités me plaisaient dans l’ensemble. Pas de « Vallsiens », pas de « Rocardiens » (si si, il en reste), et pas de StraussKahniens non plus. Exit la droite du PS, les fidèles de Monsieur Valls seront relégués au second plan.)

« Maintenant, j’espère que la politique générale qui sera prononcée par le PM sera celle que vous avez annoncée lors de votre intervention TV. »
(Pour moi, c’est là que tout va se jouer. C’est lors de l’annonce de la politique générale de M Valls que je vais me positionner (ou pas) dans l’opposition (de gauche).)

(Sans oublier les salutations d’usages. Je m’adresse au Président de la République, quand même)
« Mes respects Monsieur le Président. »

Il va de soi que je vous informerai de sa réponse mais je crois qu’il est bien occupé ces temps –ci

Que vais je faire face à cette « Vallsification » de la gauche

Toujours pas remis de ma gueule de bois d’hier, je reprends lentement mes esprits. Je suis comme sonné après un choc, mais sans le moindre coup. Cependant, trois ~ quatre choses me paraissent déjà plus claires:

– Je ne vais pas me contenter de faire du « bashing » automatique et systématique parce ce que c’est Valls à Matignon. Je vais donc faire abstraction de mon désamour pour lui et être patient, observateur, mais plus exigeant .
– J’imagine assez peu Valls marcher aveuglément dans les pas de Hollande, mais c’est Hollande, lui même, qui l’a nommé, donc je garde un peu d’espoir.
– Puis, le choix de l’équipe sera déterminant pour moi.
– Ensuite, je serai particulièrement vigilant sur leurs résultats. En cas d’échec, ma sanction se fera par les urnes. Cette sanction sera alors contre le président Hollande. Contre mon président. Celui en qui pourtant , j’avais, plein d’espoir soutenu et contribué à mettre à cette fonction.
Jamais je n’aurais imaginé devoir dire cela un jour.